18/01/2015

Une riche soirée- débat au Café des Possibles.

Décidément, la salle du café des Possibles est souvent trop exigüe ! C'était le cas, ce vendredi soir pour la conférence donnée par Séverin Pistre sur l'eau et les gaz de schistes. Le conférencier, professeur d'hydrogéologie à Montpellier est particulièrement pédagogue et a su rendre intelligible pour tous ce que nous disent les sciences de la Terre. Comment se forment les hydrocarbures dans le sous-sol, comment ils évoluent (à l'échelle de plusieurs millions d'années), où peut-on en trouver,  comment on peut les exploiter et quelles ont les spécificités des gaz de schiste.

On les dit non conventionnels parce qu'ils ne sont pas à l'état libre dans les couches géologiques mais piégés dans la roche. Les exploiter exige de fracturer la roche pour les libérer et pour cela, les exploitants injectent de grandes quantités d’eau à très haute pression. Pour que le gaz puisse s’échapper, ils y ajoutent 3 à 5 % de produits chimiques variés dont certains sont très toxiques ou peuvent le devenir au contact de la roche, très chaude à ces profondeurs. Le conférencier a abordé l’impact de l’extraction des gaz de schistes sur l’environnement, en se basant sur des études réalisées aux Etats Unis mais également la structure du sous sol de notre région.

Les auditeurs, passionnés, ont pu poser de nombreuses questions concernant les possibilités de voir de telles exploitations dans notre région et également sur son économie. Un participant a suggéré que les calculs de  production d’énergie soient basés non sur sa valeur marchande (sujette à variation) mais sur la quantité d’énergie nécessaire à la produire, que ce soit en amont (recherche…) ou aval (transport, démantèlement des installations…). Il a affirmé que cela relativiserait beaucoup les discours optimistes sur les disponibilités énergétiques de la planète.

Le café des Possibles, dans son rôle d’éducation populaire a ce soir non seulement vulgarisé la science mais aussi suscité des débats enrichissants.

Le cycle de conférences débats « l’eau dans tous ces états » va se poursuivre. Prochaine soirée : le 22 février, à 19 h : milieux aquatiques.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.